Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

 

Au pays de l'or

  opérette en 3 actes et 6 tableaux
Texte SOULIGNAC (Livret)
Musique GAUTHERAT (Mario)
Représentations
Création Villeurbanne   21/03/1935
Représentations à Paris jusqu'en 1944 22 jours
Trianon Lyrique 29/11/1935 - 13/12/1935 15 Création
Trianon Lyrique 07/02/1936 - 13/02/1936 7
Distribution à la création
Mme DRENET Irène
Mme ROBERT (Micheline) Gisèle
M. LOUISARD Fracassin
M. RIGA Bentzoff
M. CARAULT Le Fondé de pouvoir
M. SPADINI Le Caissier

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Le financier Bentzoff, possesseur d’une banque en déconfiture, d’une fille à marier, d’une maîtresse volage, d’une dactylo vertueuse, d’un caissier scrupuleux et d’un fondé de pouvoir honnête. Toutes les guignes! Mais une chance. Malgré ses caisses vides, la banque récèle un trésor : Fracassin. Fracassin dont le veston élimé d’employé modeste cache des dons insoupçonnés : hâbleur, menteur, faiseur, il a toutes les qualités d’un banquier de haut vol. Il ne lui manquait que l’occasion de le prouver. Trois mots, et voici bernés les clients, enrayés les retraits de fonds et mise sur pied une fabuleuse affaire de mines d’or problématiques.

Le plus drôle, c’est que tout le monde part à leur recherche. Ainsi donc nous retrouvons dans une auberge du Far-West Jean, fondé de pouvoir de la banque et amoureux d’Irène, fille du banquier, Fracassin et le caissier Hector, Irène elle-même flanquée d’un jeune Indien et même la dactylo Zoé, déguisée en Peau-Rouge. Pour comble, l’auberge est tenue par Gisèle, maîtresse de Bentzoff en même temps que fort éprise de Jean. Rien ne va : celui-ci se morfond, l’or se cache, les mineurs grondent. Bien plus, car il faut nous conduire en plein drame rocambolesque, un mystérieux assassinat fait menacer de pendaison Jean, Hector et Fracassin. Mais un autre meurtre, celui du guide indien, les sauve. Car en expirant, celui-ci révèle à Fracassin où gît le trésor de ses ancêtres. Notre luron n’aura plus qu’à exploiter le filon.

[Extrait de "Comoedia", 2 décembre 1935]

Critiques et articles de presse
Comoedia 22/03/1935 Création à Lyon (mars 1935). Article.
Comoedia 02/12/1935 Article.
(suite)
Paris Soir 07/12/1935 Critique par Mario Fralie.
Larousse mensuel 01/01/1936 Critique.


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs