Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Trente et quarante. Représentation : Koval et Alice Cocéa

 

Photo
 

 

 

Trente et quarante. Marcel Cariven, chef d'orchestre

 

Photo Louis Roosen
Extr. de : Programme original de "Trente et quarante" (Bouffes Parisiens, 1935)
 

 

 

Coll. Jacques Gana

Trente et quarante. Air détaché : La Vie est belle (chant seul)

 

Dessin Würth
 

 

 

Internet

Trente et quarante. Pierre Mingand, Koval, Meucci, Suzanne Dehelly, Pierre Brasseur, Willemetz, Alice Cocéa, Jean de Létraz, Richard Heymann, Jean Wall

 

Photo
Extr. de : Comoedia, 18.11.1935
 

 

 

BNF Gallica

Trente et quarante. Pierre Brasseur et les joueuses du casino (Barillier, Favier, Lolita, Suzy Delaire, Davy, Clérisse, Vona Yola)

 

Photo Lipnitzki
Extr. de : Comoedia, 20.11.1935
 

 

 

BNF Gallica

Trente et quarante.

 

Photo Gaston et Lucien Manuel
Extr. de : Excelsior, 23.11.1935
 

 

 

BNF Gallica

 

Trente et quarante

  comédie musicale en 3 actes
Texte LÉTRAZ (Jean de) (Livret)
WILLEMETZ (Albert) (Lyrics)
Musique HEYMANN (Werner Richard)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 24 jours
Bouffes Parisiens 19/11/1935 - 12/12/1935 P 24 Création
Distribution à la création
M. MINGAND (Pierre) Gérard
M. BRASSEUR (Pierre) Pierre
M. KOVAL (René) Gaston, le Maître d'hôtel
Mme COCÉA (Alice) Jacline
Mme DEHELLY (Suzanne) Nouche

décors BOLL (André)
décors DESHAYS (Raymond)
direction musicale CARIVEN (Marcel)
mise en scène WALL (Jean)
piano KARTUN (Léon)
piano JOSEPH (Walter)

Programme
1935 Bouffes Parisiens
Coll. Jacques Gana

Initialement, il s'agissait d'une pièce parlée intitulée "Roulette". C'est Albert Willemetz qui eut l'idée de la transformer en comédie musicale.
L'orchestration était conçue pour deux pianos et petit orchestre (configuration qu'avait déjà expérimentée Maurice Yvain lors de la première reprise de "Yes" aux Variétés).
La signature d'Albert Willemetz n'apparaît pas sur la partition. Source : archives Willemetz.
Le film musical de Gilles Grangier portant le même titre (1945), n'est pas l'adaptation de cette pièce.

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Quand on va au dancing, c'est pour danser.
Quand on va au bord de la mer c'est pour nager.
Quand on va au Casino de Monte-Carlo c'est bien un petit peu pour jouer.
Et quand on part en voyage de noce avec sa femme, c'est pour... enfin c'est pour s'occuper d'elle.
Voilà tout au moins ce qu'une jeune femme peut s'imaginer le soir de son mariage. Et c'est pourquoi nous trouvons Jacline Verdier si heureuse dans la chambre d'hôtel où elle va passer sa première nuit avec Pierre, son mari.
Mais un vieux dicton nous affirme que pierre qui roule n'amasse pas mousse. On peut dire aussi que Pierre, qui taquine trop la boule, court le même risque et l'argent de l'amoureux voyage a vite fait de fondre sur le tapis vert.
Le mari joue un peu trop à la roulette.
Et ce penchant excessif va pousser Jacline qui, pourtant, n'est pas joueuse, à entamer de son côté une curieuse partie de trente et quarante.
Trente, c'est ?...
Et quarante, c'est ?...
Mais nous disions que...
Quand on va au dancing, c'est pour danser.
Quand on va en voyage de noce avec sa femme, c'est pour... enfin, c'est pour lui réserver d'agréables surprises.
Et quand on va au théâtre, c'est aussi pour garder, telle une timide épousée, ses illusions et sa curiosité jusqu'à la dernière seconde.
Alors, permettez-moi, en ce qui concerne le sujet, de ne pas vous en dire davantage.
Jean de LETRAZ.

[Extrait du programme original]

Critiques et articles de presse
L'Illustration Critique.
Excelsior 16/11/1935 1929-1935 ou sept années d'étroite collaboration. Article par Jean de Létraz et Richard Heymann.
Comoedia 18/11/1935 Article.
Comoedia 18/11/1935 Article.
Comoedia 20/11/1935 Article.
Le Figaro 20/11/1935 Article par Reynaldo Hahn.
Paris Soir 20/11/1935 Critique par Pierre-Octave Ferroud.
L'Echo de Paris 20/11/1935 Critique par Gérard Bauër.
Comoedia 20/11/1935 Article.
(suite)
Candide 21/11/1935 Critique par Emile Vuillermoz.
Excelsior 22/11/1935 Critique par Emile Vuillermoz.
Le Ménestrel 29/11/1935 Critique par Roger Vinteuil.
Ric et Rac 30/11/1935 Critique par Dominique Sordet.
Larousse mensuel 01/01/1936 Critique.
Editions imprimées

(chant-piano sauf mention contraire)

Editeur : Royalty, 1935-1936

Dites merci, Madame ! 1935
La Vie est belle 1935
Trente et quarante 1936
Un p'tit tour 1935


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs