Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Totote, poule de luxe.

 

Illustration Félix Bonnet
Extr. de : Comoedia, 06.02.1926
 

 

 

BNF Gallica

 

Totote, poule de luxe

  opérette bouffe en 3 actes
Texte ACHAUME (Auguste) (Livret)
NANCEY (Marcel) (Livret)
DEMARS (Léo-Noël) (Livret)
Musique SYLVABELL-DEMARS
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 76 jours
Comoedia 27/01/1926 - 12/04/1926 76 Création
Distribution à la création
M. PALAU Le Marchand de champagne
Mme PREVYL (Christiane) Totote
Mme SANDREY (Germaine) Viviane Tardivaux
Mme COLLET (Mireille) Paquita
Mme MONTBEL (Janine) Alice Jolibois
Mme SIAM (Lucette) Julia
M. FICHEL Tardivaux
M. POGGI (Maurice) Jolibois
M. DUHAMEL Brémond
M. BARGIN Le Commissaire
Mme BERNARD (Gaby) Mme Dubois

décors CANU (Paul)
direction musicale DARTO (Pierre)
mise en scène BARCET (André)

Programme
1926 Tournée (reprise)
Internet
1926 Comoedia
Coll. Jacques Gana

Adaptation musicale d'une pièce parlée de Auguste Achaume seul, intitulée "Une Poule de luxe" (Th. Comoedia, 3 décembre 1920), qui avait été un très gros succès. Il n'est pas sûr qu'Achaume ait participé à l'adaptation musicale.

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Acte 1er. La maison de rendez-vous de la grande Olympe a été désaffectée puis louée à Tardivaux, honnête commerçant. Un ami, Brémont, a promis une bonne à Tardivaux, et lui amène Totote, poule de luxe, qui désire se placer en prévision d'une visite de ses parents de province. Le bon Tardivaux trompe sa femme avec Alice Jolibois, femme d'un de ses amis. Jolibois ignorant tout, fait une cour assidue à Viviane Tardivaux qui lui refuse, car elle ne trompera son mari que le jour où elle saura qu'elle est elle-même trompée. Des fêtards ignorant la disparition lie la grande Olympe viennent chez Tardivaux et ce dernier reçoit chez lui. sans y rien co mprendre, femmes, représentants et noceurs. L'une d'elles, Paquita, séduit le bon Tardivaux, qui sombre à ses pieds ; mais il est surpris par sa
femme et sa belle-mère aux genoux de l'Espagnole. Viviane jure de se venger et elle annonce qu'elle va retrouver Jolibois.

An deuxième Acte, nous nous trouvons dans la chambre de Jolibois. Ce dernier libre (sa femme étant a Fontainebleau, chez une vieille tante), ramène Totote qu'il a retrouvé au dancing. Leur nuit sera complètement troublée par Tardivaux qui vient chercher sa femme, Brémond qui lui amène Paquita, Viviane qui vient se venger. Mme Dubois qui court après sa fille et, enfin, par l'arrivée inopinée de Mme Jolibois. C'est un charivari indescriptible.

Le troisième Acte nous ramène chez Tardivaux, celui-ci raconte à Brémond l'aventure folle qui lui est arrivée. Sa femme exige de lui le port d'une ceinture de chasteté, Brémond veut entraîner Tardivaux, et Totote qui vient chercher sa malle insiste pour qu'il vienne dîner avec eux. Elle emploie des cajoleries si pressantes que Tardivaux au comble de la surexcitation sent sa ceinture craquer, Il est perdu. Tout se précipite dans un tourbillon de chassé-croisés fous, tout le monde se retrouve et tout se terminera !e mieux du monde dans la meilleure des opérettes.

On rira beaucoup, tout le long de la soirée, et n'est-ce pas ce que le spectateur désire.

[Extrait du programme original]

Critiques et articles de presse
La Presse 02/02/1926 Article.
Comoedia 06/02/1926 Article.
Editions imprimées

(chant-piano sauf mention contraire)

Editeur : Evette et Schaeffer, 1926

Ah ! Les femmes des amis
J'ador' l'imprévu
La Poule de luxe
Sans le faire exprès
Sans savoir pourquoi, java
Une petite bonne comme ça


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs