Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Boby chéri. Nina Myral

 

Caricature Georges Bastia (1904-1980)
Extr. de : Comoedia, 15.12.1932
 

 

 

BNF Gallica

Boby chéri. Robert Burnier

 

Caricature Georges Bastia (1904-1980)
Extr. de : Comoedia, 15.12.1932
 

 

 

BNF Gallica

Boby chéri. Max Révol

 

Caricature Georges Bastia (1904-1980)
Extr. de : Comoedia, 15.12.1932
 

 

 

BNF Gallica

Boby chéri.

 

Photo Henri Manuel
Extr. de : Paris Soir, 23.12.1932
 

 

 

BNF Gallica

 

Boby chéri

  opérette en 3 actes
Texte COOLUS (Romain) (Livret)
ARDOT (Jacques) (Lyrics)
Musique ALIX (Victor)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 34 jours
Scala 14/12/1932 - 16/01/1933 34 Création
Distribution à la création
M. BURNIER (Robert) Boby chéri
M. RÉVOL (Max) Frédéric Balizet
M. MONET (Jean) Koukourevitch
M. DELPIERRE B. Giraud
M. GERMAIN (Georges) Olive
Mme MYRAL (Nina) Véronique
Mme MALLY (Flore) Suzanne
Mme JOSYLLA Maud
M. COCHOIS (H.) 1er marin

direction musicale GARCIAS (Martin)
mise en scène REVOL (Max)

La pièce pâtit beaucoup du changement de direction de la Scala, qui passa le 16 janvier 1933 sous la houlette de Mme Berthez (qui dirigeait également les Capucines), et inaugura son règne par une relâche de plusieurs semaines !

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Toute la joie de vivre semble s’être aujourd’hui réfugiée au bord de la Méditerranée. Le Marseillais est toujours gai : c’est pour cela qu’il est si sympathique. Aussi bien le Midi étant à la mode, est-ce au bar d’Olive que l'action débute. Dans ce lieu choisi, où fréquentent les gars de la marine, tous nos héros vont se retrouver autour d’un « pastis » familial.

Voici d'abord Bernard Giraud, rond au physique et au moral, gros propriétaire du Berry ; puis sa femme Véronique et sa filleule Suzanne qui arrivent de Paris flanquées du peintre Koukourewitch et de Maud, blonde jeune fille du meilleur monde. Le groupe se trouvera au complet lorsque débarqueront d’Amérique, après avoir fait le tour du monde, Robert dit Boby-Chéri, neveu de Giraud et candidat-mari et, son inénarrable et clownesque mentor, Frédéric Balizet.

C’est au second acte, à Saint-Glin-Glin-les-Pins que l’action va se nouer. Serge Koukourewitch. qui fait la cour à Suzanne, organise des fêtes sensationnelles : prétentieux, important, il s’épanouit au millieu des snobs de la plage. Véronique, l’épouse berrichonne, grisée par l’ambiance, trouve son mari vieux jeu et se fait embrasser par Frédéric Balizet. Seul le Don Juan de New-York, le bourreau des cœurs, Boby-Chéri ne semble pas gagné par la contagion : il est triste et songeur. De son côté, Suzanne, séduite cependant par l’accent roucoulant et les pull-overs de Koukourewitch, paraît un peu nerveuse.

Cet angoissant problème se dénouera au troisième acte, lorsque les Giraud et leurs amis auront regagné le Berry. L’air pur de leur pays balaie les miasmes de Saint-Glin-Glin. Plus de cocktails ni de flirt. Les pyjamas sont remplacés par des robes d’organdi, les distractions frelatées par le croquet, jeu sain par excellence, sous l’empire duquel esprits et cœur s’éclairciront. Boby-Chéri épousera Suzanne, et Maud, Koukourewitch : ce qui permettra aux barmen et aux sirènes de Saint-Glin-Glin de réapparaître en paysans berrichons et de se mêler à la liesse des châtelains.

[Extrait de "Comoedia", 15 décembre 1932]

Critiques et articles de presse
Excelsior 06/12/1932 Avant-première.
Comoedia 13/12/1932 Article.
Le Figaro 15/12/1932 Article par Robert Brussel.
Excelsior 15/12/1932 Critique par Emile Vuillermoz.
Paris Soir 15/12/1932 Critique par Pierre Audiat.
Comoedia 15/12/1932 Article.
(suite)
Ric et Rac 17/12/1932 Critique.
Journal amusant 20/12/1932 Critique.
Le Ménestrel 23/12/1932 Critique par Henri de Curzon.
La Semaine de Paris 23/12/1932 Critique par Jacques Daltier.
Lyrica 01/01/1933 Critique par Jean Bourbon.
La Rampe 01/01/1933 Critique par André Lénéka.
Editions imprimées

(chant-piano sauf mention contraire)

Editeur : Labbé, 1932

Partition complète 1934?
Boby chéri
J'l'ai été
Mais le lendemain
Si c'était vous
Véronique
Livret (147 p.) 1933


Enregistrements 78T/mn
Par les créateurs au théâtre
Boby chéri / BURNIER (Robert) (chant)
PATHE X 94300 (1933)
Mais le lendemain / BURNIER (Robert), MYRAL (Nina) (chant)
PATHE X 94299 (1933)
Si c'était vous / BURNIER (Robert) (chant)
PATHE X 94300 (1933)
Véronique / BURNIER (Robert), MYRAL (Nina) (chant)
PATHE X 94299 (1933)
Par des interprètes n'ayant pas participé à la création
Véronique / FERRARI (Louis) (orchestre musette)
PARLOPHONE 85517 (1933)
Véronique / GARDONI (Fredo), PUIG (Manuel) (orchestre musette)
PATHE X 85155 (1933)

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs