Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Champion.

 

Photo Lipnitzki
Extr. de : Excelsior, 28.05.1938
 

 

 

BNF Gallica

 

Champion

  comédie musicale en 4 actes
Texte VERCOURT (Alfred) (Livret)
BEVER (Jean) (Livret)
TRANCHANT (Jean) (Lyrics)
Musique TRANCHANT (Jean)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 33 jours
Daunou 25/05/1938 - 26/06/1938 P 33 Création
Distribution à la création
M. PÂQUI (Jean) Pierre Mareuil
M. MAULOY (Georges) Raoul Mareuil
M. PERDOUX (Louis) Philippe Palissard
M. HENRIET (Maurice) Monique
M. CRANSDET (E.) Lafonton
M. GILLIER (Pierre) Beclar
M. DELAVAL Krakenstein
M. HOUDAN (Jacques) M. Pome
M. BLOME (Robert) Le Reporter
Mme ASSIA Monique Palissard
Mme DUCOURET (Marguerite) Jeanne Mareuil
Mme PONCIN (Simone) Nadia Nadiesko
Mme SYLVA (Jane) Juliette Palissard
Mme DARTIGUE Mme Dunoisec

décors LOU (Guy)
piano MAY (Yvonne de)
piano REYNAUD (Thérèse)

Programme
1938 Daunou
Coll. Jacques Gana

Hormis Marguerite Ducouret, la distribution ne contenait aucun habitué de ce genre de spectacle, ce qui pourrait expliquer le succès tout relatif de la pièce !
Jean Pâqui, le "champion", était en revanche tout à fait à sa place, puisqu'il menait de front une carrière d'acteur et de sportif (il n'avait que 17 ans à l'époque).

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Que de fois s'affrontent, dans les familles, l'homme d'études et l'homme de sports ! Aujourd'hui, en France comme dans la Grèce antique, qui n'admet pas que le muscle et l'esprit ne sont pas des ennemis, mais au contraire de bons camarades. Il est cependant quelques vieilles générations qui font fi des exercices physiques, bien à tort d'ailleurs.

Cette comédie musicale vous démontrera sans amertume, avec bonne humeur, qu'il y a là un léger malentendu.

En effet, le docteur Martin, professeur à la Faculté de Médecine, estime peu les sportifs et entend bien que son jeune fils Pierre sera un jour le digne successeur de ses travaux remarquables sur le « solium », métal radioactif extraordinaire, qu'il doit aller extraire des régions circumpolaires.

Hélas ! Pierre n'est pas un très brillant élève ! Voici deux fois qu'il échoue à la première partie de son baccalauréat. Avant de partir pour le Pôle, le professeur Martin attend avec impatience le résultat de la nouvelle épreuve écrite. Mais, désillusion cruelle ! il ne tarde pas a apprendre un troisième échec !

C'est que Pierre, à la vérité, préfère aux victoires des Romains les « revers » foudroyants de sa raquette, aux efforts sévères de l'esprit le libre développement de ses jeunes muscles, aux heures silencieuses des classes les minutes joyeuses des, « courts ».

Aidé de sa cousine Monique, sportive convaincue, et malicieuse, il « sèche » le lycée pour se préparer à devenir un brillant champion de tennis.

Cela ne fait pas l'affaire du professeur Martin, qui déclare à son fils que l'on ne bâtit pas sa vie sur le sport et qu'il lui faudra de plus bel préparer son baccalauréat. Devant la colère paternelle, le futur « as » de la raquette obéit...

Mais, à peine le savant est-il parti, que Pierre annonce à son entraîneur sa décision bien arrêtée de prendre part aux éliminatoires de la Coupe Davis.

Et le savant vogue vers le Pôle, bien persuadé que son fils a définitivement renoncé à ses visées sportives et qu'il poursuit ses études.

Il n'en est rien !... Que va devenir Pierre ? que va devenir son père ? Seront-ils des ennemis ? Seront-ils des amis ? Le muscle battra-t-il l'esprit ? l'esprit le muscle ?

Autant de questions auxquelles nous ne vous répondrons pas ici !

Une pièce est comme une partie de tennis ! Elle n'intéresse que si l'on n'en connaît pas d'avance la fin. Alors regardez ! Les deux adversaires vont jouer... Play !... Il y aura des « avantages », des « out », des « jeux »... Mais rassurez-vous, toutes ces balles n'auront pas été échangées sans résultat.

[Extrait du programme original]

Critiques et articles de presse
L'Illustration Critique.
Excelsior 21/05/1938 Article.
Le Matin 26/05/1938 Critique par Jean Prudhomme.
Le Petit bleu 26/05/1938 Article par Adhémar de Montgon.
Le Temps 26/05/1938 Article par CT.
Le Figaro 26/05/1938 Article par Reynaldo Hahn.
L'Intransigeant 27/05/1938 Article par Montboron.
Paris Soir 27/05/1938 Critique par Pierre Audiat.
Excelsior 29/05/1938 Critique par Intérim.
Le Petit bleu 31/05/1938 Article par Adhémar de Montgon.
Le Ménestrel 03/06/1938 Critique par Michel-Léon Hirsch.


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs