Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Les Bijoux indiscrets.

 

Caricature Tor
Extr. de : Comoedia, 16.09.1921
 

 

 

BNF Gallica

Les Bijoux indiscrets. Deuxième acte

 

Photo
Extr. de : Comoedia, 16.09.1921
 

 

 

BNF Gallica

Les Bijoux indiscrets.

 

Caricature Tor
Extr. de : Comoedia, 16.09.1921
 

 

 

BNF Gallica

Les Bijoux indiscrets.

 

Caricature Tor
Extr. de : Comoedia, 16.09.1921
 

 

 

BNF Gallica

Les Bijoux indiscrets. Lucette Darbelle

 

Photo Henri Manuel
Extr. de : La Rampe, 01.10.1921
 

 

 

BNF Gallica

Les Bijoux indiscrets. M. Rollin

 

Photo
Extr. de : La Rampe, 01.10.1921
 

 

 

BNF Gallica

 

Les Bijoux indiscrets

  revue-opérette très légère en 2 actes et 4 tableaux
Texte FLERS (Pierre-Louis) (Livret et Lyrics)
Musique DANIDERFF (Léo)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 110 jours
Marjal 15/09/1921 - 02/01/1922 P 110 Création
Distribution à la création
Mme DARBELLE (Lucette) Mayadivi
Mme MARVILLE (Marie) Haïdarama
Mme JOSYANE La Vérité
Mme DRACY (Huguette) Bimbreloque
Mme HALLY (M.) Sayarao
M. BOURRILLON (Paul) Tika Sahib
M. ROLLIN (G.) Brouboubou, maréchal poméranien
M. PIERADE (Pierre) Mangogul, rajah
M. COUDERC Le Fakhir
M. FLERS (Pierre Louis) Le Mensonge
Mme BIAT (Dhéa) Manimondodo

costumes PASCAUD
costumes (maquettes) BARJANSKY (Vladimir)
décors RONSIN (Eugène)
décors LAVERDET
décors MARC-HENRI

Programme
1921 Marjal
Coll. Jacques Gana

d'après Denis Diderot.

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Le radjah Mangogul s’ennuie, suivant ainsi l'exemple de tous les puissants de la Terre. Il possède une favorite, Mayadivi et un ami Tika-Sahib. Vous devinez sans peine ce qui doit arriver : le puissant seigneur serait bientôt ridicule aux yeux de tous si son maréchal de la cour, le nommé Brouboubou, ne s’efforçait de garder pour son seul bénéfice, la vertu de la concubine du Maître. Un fakir - lequel a l’esprit de la cheminée - donne au radjah une bague magique qui lui permettra de connaître la vérité sur la vie... intime, si j’ose dire, de toutes les femmes de son royaume.

Il suffit que le potentat place le chaton de la bague dans la direction de la quelconque dame pour que celle-ci confesse - par le canal d’une voix mystérieuse, profonde, insoupçonnée - ses peccadilles amoureuses. Toutes les femmes subissent les effets de ce rayon vraiment X et s’égayent confuses, par les couloirs du palais...

Mais c’est le tour de la favorite Mayadivi à laquelle Tika-Sahib, vient de faire sur un divan, dans la chambre même du radjah endormi, un long doigt de cour... Fort heureusement elle s’empare de l'anneau et, avec une duplicité bien féminine, pousse Brouboubou, plus amoureux que jamais, à précipiter dans la mer le bijou malencontreux...

On apporte le souper du Maître, et, dans un turbot, un maquereau ou une barbue - je ne sais plus très exactement, on retrouve la bague magique dont le chaton se dirige sur l’épouse morganatique coupable - en paroles et menus gestes seulement. La bouche... insoupçonnée répète les paroles enflammées que Mayadivi prononça, ce pendant que Tika Sahib la serrait de très près et ces paroles, dont le sens est double, ravissent d’aise ce brave Mangogul qui donne l’ordre à Brouboubou de se couper sur le champ sa propre tête de maréchal poméranien en retrait d’emploi.

Le radjah sera, un peu plus tard, un cocu magnifique...

[Extrait de "Comoedia", 16 septembre 1921]

Critiques et articles de presse
Le Figaro 16/09/1921 Critique par Maxime Girard.
Comoedia 16/09/1921 Critique par Régis Oudot / Jules Delini / Montboron.
(suite)
Excelsior 18/09/1921 Critique par Gaston Lebel.
Le Monde illustré 08/10/1921 Critique par Marcel Fournier.
Comoedia 30/11/1921 Le droit du Directeur et le droit de l'auteur ne sont pas identiques [Procès entre P.-L. Flers et Léo Daniderff]. Article par Max Viterbo.


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs