Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

 

Olly-Polly

 
(trad. de Olly-Polly)
  opérette en 3 actes
Texte BACH (Ernst) (Livret)
KOLLO (Willi) (Lyrics)
MAUPREY (André) (Adaptation française)
MACKIELS (Robert de) (Adaptation française)
ARNOLD (Franz) (Livret)
Musique KOLLO (Walter)
Représentations
Création mondiale (VO) Berlin (Allemagne) Neues Theater am Zoo   03/09/1925
Création en France
(ou en langue française)
Lyon Célestins   15/11/1930
Distribution à la création
M. BOURDEAUX (Pierre-Marie) Harald Wills
M. REYNIER (Lucien) Charles Spencer
M. BEVER (Georges) Tobie
M. RANSARD Monsieur Phox
Mme FURT (Alice) Olly Wood
Mme RIVIERE (Simone) Polly Webbs
Mme STAUB (Diana) Jane

chorégraphie ZENGA (Georges)
direction musicale FLON (Paul)

Programme
1930 Célestins, Lyon (création française)
Coll. Th. des Célestins
L'Histoire
Résumé de la pièce

× Le premier acte se passe chez Harald Wills à New-York Harald est un grand jeune premier de films, le "star" le plus populaire des Etats-Unis. Les jeunes Américaines sont éperduement amoureuses de lui et ont même formé un club d'admiratrices portant son nom : le Harald Club. Elles ne vivent que pour leur Dieu et ont juré à cause de lui de ne jamais se marier ! Or un contrat lie Harald et un certain Mr Phox, directeur d'une firme cinématographique, quand une autre. maison, la Luna Film vient offrir au jeune homme un contrat magnifique. Harald voudrait donc bien pouvoir quitter Mr Phox sans encourir de pénalités. Un homme d'affaires consulté fait remarquer certain paragraphe d'après lequel Harald peut rompre le dit contrat à son avantage, s'il se marie pendant sa durée. Son ami intime lui conseille de plus pour avoir les rieurs de son côté et pour ne pas perdre l'amour de ses milliers d'admiratrices d'épouser une femme d'une laideur affreuse, afin qu'aucune n'en soit jalouse. Simulation, mariage blanc, puis divorce et Harald se retrouvera libre, après avoir rompu son contrat. Maïs comment trouver cette femme, oiseau rare de laideur ?

Or Olly Wood, jeune fille délicieuse et amoureuse de Harald (comme les autres) se présente pour le conquérir sous les traits de son affreuse gouvernante et mentor, Polly Webbs, bien conseillée en cela par le vieux domestique d'Harald, le nommé Tobie, beaucoup moins bête qu'il n'en a l'air. Olly est acceptée, Charlie, le bon ami et Tobie répandent la nouvelle. Les Harald Girls sont outrées, Phox jure de se venger et de faire enlever pur ses détectives la fiancée avant que le mariage se fasse.
Mais le mariage se fait justement au deuxième acte sur la terrasse du magnifique hôtel de New-Jersey où les fiancés sont arrivés. Le pasteur unit Olly sous les traits de Polly avec Harald désolé. Tout l'acte se passe en chassé-croisés fort amusants entre Harald, Charlie, Tobie et Olly, tantôt paraissant en jeune , tantôt déguisée en vieille, tandis que la vraie Polly échappe à ses ravisseurs et que Phox et ses détectives courent après la jeune fille et ne font chaque fois qu'enfermer à nouveau dans la même malle la même pauvre vieille gouvernante.

Le troisième acte se passe sur la même plage le lendemain matin, après une nuit de noces, qui fut... blanche pour tous les personnages. Miss Polly s'est échappée et a découvert la vérité, mais Tobie la calme en lui conseillant d'épouser elle aussi un jeune homme, Charlie, qui se laisse prendre, croyant épouser Oiiy déguisée. Tout a une fin... Charlîe surprend Harald embrassant Olly la vraie. Ce n'est qu'a la vue de la vraie Polly qu'il comprend tout. Il se résigne et passe enfin au doigt de Jane, sa première fiancée, l'anneau que durant toute la pièce il offrait à toutes. Tout le monde sera heureux, jusqu'à Tobie demeuré seul, mais qui se console avec philosophie en pensant qu'il n'a pas épousé miss Webbs.

[Extrait du programme original - Lyon, Célestins, 1930]

Critiques et articles de presse
Comoedia 05/01/1931 Critique.


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs