Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

La Poule noire. Partition complète

 

Dessin
 

 

 

Internet

 

La Poule noire

  opérette en un acte
Texte NINO (Livret et lyrics)
Musique ROSENTHAL (Manuel)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944
Comédie des Champs Elysées 25/05/1937 Création
Distribution à la création
Mme DAUTY (Nadia) Constance, la poule noire
M. MORYN (Gilbert) Berbiqui/Fidelio, le prétendant
M. ROINÉ (Eric) Lajoie, le père
Mme LEQUIEN Madeleine, la bonne

costumes ROLAND-MANUEL (Suzanne)
décors ROLAND-MANUEL (Suzanne)
direction musicale ROSENTHAL (Manuel)

Cette pièce en un acte, qualifiée à l'origine d'opéra-bouffe (ce qui est d'ailleurs plus exact) a été montée dans le cadre de l'exposition universelle de 1937, à l'intérieur d'un spectacle qui enchaînait 4 pièces courtes : une reprise, l'Ecossais de Chatou, de Léo Delibes, rapidement retiré en raison de la longueur excessive du spectacle, et trois créations inédites : Vénitienne, de Jean Rivier, La Véridique histoire du Docteur, de Maurice Thiriet, et cette Poule Noire de Manuel Rosenthal.

Les critiques ont justement fait remarquer que le livret de cette Poule rappelait beaucoup le Testament de la Tante Caroline, écrit par le même Nino pour Albert Roussel en 1932, mais créée à Paris seulement en mars 1937.

Représentée deux mois plus tard (mai 1937), la Poule noire avait en réalité été composée en 1933, dans la foulée de l'échec des Bootleggers des mêmes auteurs.

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Constance la bien nommée est une jeune veuve qui pleure depuis trois ans la mort de son mari Léon. Robe de crêpe noire, murs lambrissés de noir, piano laqué noir : dans la maison du défunt mari les fenêtres sont fermées et la joie interdite. Arrive le jeune Berbiqui qui, malgré bouquets de fleurs en pagaille, lettres enflammées et innombrables demandes en mariage, n'arrive pas à se faire introduire chez Constance. Sur les conseils de son père, il décide de changer de stratégie : pour plaire à la belle, il devient romantique. Costume sombre assorti à sa mine, lamentations sans fin, il invoque, sous le nom de Fidelio, la « détresse effroyable et la sombre fatalité ». Se sentant comprise, la veuve semble conquise. C'est alors qu'on découvre dans un tiroir secret une lettre du feu mari. Coup de théâtre : Léon trompait Constance. Apprenant la trahison, celle-ci est mûre pour s'envoler à Saragosse avec son nouvel amant.

Critiques et articles de presse
Le Figaro 02/06/1937 Article par Reynaldo Hahn.
L'Echo de Paris 02/06/1937 Critique par Adolphe Boschot.
Paris Soir 03/06/1937 Critique par Georges Auric.
Ric et Rac 09/06/1937 La saison d'opéras bouffes. Critique par Dominique Sordet.
Candide 10/06/1937 Une saison d'opéras-bouffes. Critique par Emile Vuillermoz.
Le Ménestrel 11/06/1937 Saison d'opéras bouffes. Critique.
Editions imprimées

(chant-piano sauf mention contraire)

Editeur : ,

Partition complète (45 p.) 1937
Livret (36 p.) 1938

Enregistrements originaux ECMF

Cliquez pour lire le document

Enregistrement intégral d'après la partition
complète chant-piano originale (Enrgt. 2020)

Version filmée, TV, vidéo

Cliquez pour voir l'extrait video

Version télévisée (France 2, 1998) 00:58:16 1998
Diffusion intégrale de la pièce en version de concert, suivie d'un entretien avec le compositeur, dans le cadre de l'émission "Musiques au coeur" (France 2, janvier 1998)

Avec :
Sophie Marin-Degor (Constance, la poule noire), Leonard Pezzino (Berbiqui/Fidelio, le prétendant), Jean-François Vinciguerra (Lajoie, le père), Emmanuelle Coroliani (Madeleine, la bonne)

Le Choeur français d'opéra et l'Orchestre symphonique français, dir. mus. : Laurent Petitgirard

Version télévisée (4 septembre 1963) 00:43:32 1963
Production RTF. Filmé à l'Alhambra

Avec :
Jean Giraudeau (Berbiqui), André Balbon (Lajoie), Gérard Roblin (Le Gandin)
Christiane Harbell (Constance), Claudia Balzan (Madeleine)

adaptateur : Paul Maquaire
Décors : Janine Thomann
Costumes : Jacqueline Guilbert
Dir. mus. : Richard Blareau
Dir. photo : Pierre Richard
réalisateur : Jean Vernier

Disponible en ligne sur le site de l'INA.

Enregistrements après 1945,
disques et radio, documents
Diffusions radio RDF/RTF/ORTF
Date inconnue
Avec : Dachary (Lina), Duclos (Germaine), Doniat (Aimé), Vessières (André) - Dir. Le Conte (Pierre Michel)
07/10/1945
12/10/1946
Avec : Revoil (Fanély), Lequien (Jane), Roine (Eric), Moryn (Gilbert) - Dir. Rosenthal (Manuel)
04/01/1949
Avec : Revoil (Fanély), Lequien (Jane), Roine (Eric), Moryn (Gilbert) - Dir. Gressier (Jules)
13/12/1949
Avec : Revoil (Fanély), Lequien (Jane), Roine (Eric), Moryn (Gilbert) - Dir. Benedetti (Robert)
03/03/1951
Avec : Berton (Liliane), Coquier (Jacques), Germain (Pierre), Prigent (Maurice) - Dir. Aubin (Tony)
10/03/1951
Avec : Berton (Liliane), Coquier (Jacques), Germain (Pierre), Prigent (Maurice) - Dir. Aubin (Tony)
06/08/1951
Avec : Revoil (Fanély), Lequien (Jane), Roine (Eric), Moryn (Gilbert) - Dir. Mirouze (Marcel)
06/05/1953
Avec : Revoil (Fanély), Lequien (Jane), Roine (Eric), Balbon (André) - Dir. Aubin (Tony)
28/03/1955
Avec : Duval (Denise), Giraudeau (Jean), Demigny (Bernard)
04/04/1955
07/12/1955
Avec : Collart (Claudine), Lequien (Jane), Rey (Gaston), Balbon (André) - Dir. Gressier (Jules)
16/12/1960
Avec : Berton (Liliane), Doniat (Aimé)
15/04/1962
Avec : Dachary (Lina), Betti (Freda), Clément (Willy), Tirmont (Dominique) - Dir. Le Conte (Pierre Michel)
20/02/1966
Avec : Dachary (Lina), Doniat (Aimé), Vessières (André) - Dir. Le Conte (Pierre-Michel)

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs