Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Les Compositeurs

MISRAKI (Paul)

Nom pour l'Etat civil : Paul Misrachi
Naissance : Constantinople (aujourd'hui Istanbul, Turquie), 28/01/1908
Décès : Paris, 30/10/1998 (90 ans)
 
Paul Misraki (vers 1990)

 

Photo
 

 

 

coll. ANAO

Normandie. Dédicace manuscrite de Paul Misraki à Jean Marcland, premier orchestrateur de Ray Ventura avant Misraki, sous le pseudonyme de Marc Lanjean.

 

 

 

 

Coll. Jacques Gana

Yves Montand et Ludmilla Tchérina dans "Le Chevalier Bayard" (1948)

 

Photo
Extr. de : Paris Presse
 

 

 

Internet

Paul Misraki

 

Photo
 

 

 

Oeuvres
  95 j.
Normandie 1936 95 J.
Articles de presse
La Rampe

01/06/1937

Paul Misraki n'a pas encore produit ce qu'il préfère. Article.
Cinéfrance

31/12/1937

Une opérette de Misraki à Nancy ("Double-six"). Article.
Ce soir

29/06/1938

"La pucelle de Belleville", projet avorté (1938). Brève.

Né en Turquie dans une famille juive séfarade, il passe quelques années en Roumanie, puis débarque en France à l'âge de 9 ans.

Il commence à composer très jeune : en 1924, il a 16 ans, élève au lycée Janson de Sailly dans la même classe que Ray Ventura, il écrit une comédie musicale à la manière de Maurice Yvain, "Armandine".

En 1927, il débute une carrière professionnelle en écrivant quelques chansons. Lorsque Ray Ventura crée son orchestre en 1929, il le rejoint comme pianiste, compositeur, arrangeur-orchestrateur et même chanteur ! Dès le milieu des années 30, plusieurs des grands "tubes" de l'orchestre ont déjà été publiés, et lorsque Misraki compose "Normandie", sa première oeuvre scénique officielle, c'est déjà un auteur reconnu.

C'est pour "Normandie" qu'il collabore pour la première fois avec André Hornez qui deviendra son parolier attitré - à cette époque, Hornez n'a eu au théâtre que deux expériences à Lille avec Georges Ghestem, et il commence juste à faire son trou dans les chansons de films.

Bien que Misraki s'y laisse plus volontiers aller à sa veine sentimentale, musicalement l'oeuvre reste très proche du répertoire Ventura, à tel point que deux des airs principaux seront de grands succès, surtout pour l'orchestre : "Je voudrais en savoir davantage" et "Ca vaut mieux que d'attraper la scarlatine".

En décembre 1937, à la demande du théâtre de Nancy, il ressort de ses fonds de tiroirs une opérette en un acte composée sur un livret d'Etienne Repessé, "Double six" (voir coupures de presse), qui n'atteindra jamais la capitale.

Exilé avec Ray Ventura en Amérique du Sud pendant toute la guerre, il fait représenter en Argentine avec un très grand succès "Si Eva se hubiese vestido", ("Si Eve s'était habillée", Buenos Aires, Teatro Astral, 7 juillet 1944). La chanson principale "Una mujer" a été interprétée par tout le gratin local !

Il retrouve la France en 1947 et consacrera l'essentiel de ses activités d'après guerre à la musique de films (160 partitions !). Sa seule oeuvre théâtrale de la période, "Le Chevalier Bayard" (Alhambra 1948, avec Yves Montand), sera surtout un succès d'estime.

Il participera encore en 1966 à la version française de la comédie musicale "Carnival" (Bob Merrill et Michael Stewart, 1961, "Mouche" en français), mais uniquement côté paroles.

En 1934, on avait annoncé une nouvelle opérette co-composée par Misraki et Ernesto Lecuona (le plus célèbre compositeur cubain de l'époque), "Pamplemousse". On n'en trouve aucune trace dans la presse, pourtant friande d'annonces sans suite ! Des recherches sont en cours dans les archives du compositeur.

Lui qui avait bien malgré lui fait du style gai et insouciant son fond de commerce, mena tout au long de sa vie une recherche spirituelle profonde en quête de réponses à ses interrogations sur lui-même ; il écrivit une douzaine d'ouvrages mêlant religion et ésotérisme.

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs