Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Les Compositeurs

YOUMANS (Vincent)

Naissance : New York (NY, USA), 27/09/1898
Décès : Denver (Colorado), 05/04/1946 (47 ans)
 
Oeuvres
  754 j.
No, no, Nanette 1926 570 J.
Mercenary Mary 1927 76 J.
Hallelujah 1929 108 J.

Après avoir débuté une carrière à Wall Street dans la finance, il s'engage dans la marine pendant la première guerre mondiale, puis à son retour devient pianiste chez l'éditeur Harms (comme Moretti et Yvain chez Salabert à la même époque), puis répétiteur pour des opérettes de Victor Herbert. Sa première pièce "Two little girls in Blue" est créée en 1921. En 1923, c'est "Wildflower", premier succès, puis en 1924 "No no Nanette", le plus grand triomphe de la comédie musicale américaine des années 20, dont le célèbre "Tea for two" a fait le tour du monde : on en joue encore aujourd'hui une orchestration russe par Dimitri Chostakovitch !

Il écrit encore quelques pièces, mais seule "Hit the deck" en 1927 ("Hallelujah" en France) réussit à sortir de l'anonymat. Au début du parlant, en 1933, il compose un autre "tube" immortel, "Carioca" pour le film "Flying down to Rio" (la première rencontre de Fred Astaire et Ginger Rogers).

A cette époque, il contracte la tuberculose, divorce, et fait faillite. Au début des années 40, il tente de revenir à la scène mais connaît encore des échecs retentissants. Il se retire dans le Colorado où il meurt finalement en 1946.

Il aurait été représenté sous les traits du personnage d'Abe North dans le roman "Tendre est la nuit" de Francis Scott Fitzgerald.

Il passe aujourd'hui pour un compositeur un peu secondaire de Broadway, parce qu'il écrivit finalement assez peu, et connut beaucoup plus d'échecs que de succès. C'était néanmoins sans doute un des plus authentiquement musiciens, si l'on en croit cette anecdote, rapportée dans leurs mémoires par deux de ses orchestrateurs, Hans Spialek et Robert Russel Bennett : après avoir entendu pour la première fois "Tristan et Isolde" de Wagner, Youmans rentra chez lui et en rejoua de mémoire le 3e acte au piano, pratiquement sans erreur !

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs