Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Volupta, reine d'Ocréa.

 

Photo
Extr. de : Comoedia, 14.11.1925
 

 

 

BNF Gallica

 

Volupta, reine d'Ocréa

  opérette en 3 actes et 7 tableaux
Texte MANTHÉ (Georges de) (Livret)
Musique LHERTY (Mac)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 56 jours
Cigale 10/11/1925 - 04/01/1926 56 Création
Distribution à la création
Mme CARRÉ (Marguerite) Volupta
Mme ALVAR (Andrée) Maud
Mme MELVILLE (Simone) Filcto
Mme YMA (Yvonne) Melhimé
Mme WALTER (Yolande) Polyglotte
M. PRINCE Milaleur
M. DELANGLE (Raymond) Roger
M. VASLIN Flicto
M. CAURAT (Albert) Bonamo
Mme DIMITRIA (danseuse) Le Feu
Mme MAURY (Marcelle) (danseuse) L'Acier

direction musicale CARPENTIER (Marcel)

L'Histoire
Résumé de la pièce

× « Ocréa », c’est une planète. « Volupta », c'en est la reine. Là, le matriarcat règne en maître et le paradis de Mahomet s’y pratique à l’envers, c’est-à-dire que les houris sont des mâles et les maîtres des harems, des maîtresses. Volupta a donc tout un sérail qui, après l’avoir réjouie, la laisse mélancolique et inquiète. Pour varier ses plaisirs, elle rêve d’attirer fluidiquement, dans son domaine, un habitant de la Terre, et fait son choix à l’aide d’une longue-vue.

Ce choix est tombé sur Roger, jeune époux de Maud et ami de l’aviateur Malifleur. Soudain, le jeune époux se sent étrangement aspiré vers le ciel. L’aviateur et Maud le suivront, en avion bien entendu, et tous trois arriveront à bon port, dans Ocréa, chez Volupta. La reine, tout de suite, fera interner au harem Roger qui, piqué au jeu, lui révélera l'amour. Piquée, elle, de jalousie, Maud flirtera avec un gentil garçon du pays, et l’aviateur dévestalisera les vierges enflammées qui font fonction de gardiens du sérail. Finalement, Roger et Maud retomberont aux bras l’un de l’autre et Volupta, ainsi que sa cour, viendront parachever à Paris leur éducation amoureuse.

[Extrait de "La Presse", 17 novembre 1925]

Critiques et articles de presse
Comoedia 11/11/1925 Répétition générale par Louis Handler.
Comoedia 14/11/1925 Critique par Jean Messager.
Le Gaulois 17/11/1925 Article par Louis Schneider.
La Presse 17/11/1925 Article par Jane Catulle-Mendès.
Editions imprimées

(chant-piano sauf mention contraire)

Editeur : ,

Au jardin secret (in "Paris qui chante" 1763, 01.01.1926) 1926
Le Flirt (in "Paris qui chante" 1763, 01.01.1926) 1926

Enregistrements originaux ECMF


 / 
Au jardin secret
Partition de référence : "Paris qui chante" 1763, 01.01.1926
2020


 / 
Le Flirt
Partition de référence : "Paris qui chante" 1763, 01.01.1926
2020


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs