Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

 

La Belle de Paris

  opérette à grand spectacle en 3 actes
Texte BOYER (Lucien) (Livret et Lyrics)
ROUVRAY (Fernand) (Livret et Lyrics)
Musique GANNE (Louis)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944
Apollo 22/10/1921
Distribution à la création
Mme EXIANE (Yane) La Belle de Paris
Mme GOLDER (Jenny)
Mme PERRIAT (Jeanne)
M. AUGÉ
M. VITRY (Jacques)
M. MARIO
M. DARNOIS (Paul)

La pièce est une compilation (par le compositeur) des pages les plus célèbres de Louis Ganne, avec quelques pages inédites.

Le titre est une allusion à "La Belle de New-York" (1897), opérette américaine de Gustave Kerker qui avait connu un grand succès avant la guerre à Londres et à Paris.

Georges Van Parys reprendra le titre en 1961 pour un opéra-ballet-bouffe donné à l'Opéra Comique.

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Le prince Mylo est allé consulter le Sphinx puisque cette idée nous vaut dans un agréable décor la vue d’une petite dame dont la nudité a les prétextes les plus égyptiens. La divinité a dit à ce sacré Mylo que pour conserver son trône il devait avoir les plus intimes relations avec une Parisienne.

Par ce procédé dont l'habileté ne vous échappe pas, Son Altesse sera conduite tout droit à Paris en compagnie de son ordonnance et de ses deux ministres. Il faut contenter l’oracle et ses seins.

Et nous voici dans l’office de la demi-mondaine Viviane où Papouille, l’ordonnance vient conter à toute la domesticité que son maître arrive incognito. Il est chargé, ce brave Papouille, de régler les plaisirs charnels de Sa Majesté et Méanie, la femme de chambre, insiste pour que sa maîtresse devienne princesse.

Troisième tableau... La gare du Bois... Le prince Mylo arrive guetté par des hétaïres de choix, mais il s’amourache d’une danseuse de l’Apollo qui fait manœuvrer des amazones dans les allées du Bois, ce qui est évidemment contraire à tous les règlements des squares et jardins publics. L’artiste de l’Apollo étant Anglaise va faire mentir l’oracle et compliquer l’histoire de la Balatavie, car le prince Mylo, je m’excuse de ne pas vous l’avoir dit, est souverain de la Balatavie. L’infâme Goulache, ministre de Mylo a conçu le projet de se faire nommer président de la République en utilisant la volonté du Sphinx pour ce faire. Il renonce pense-t-il à détrôner son maître grâce à la danseuse de l’Apollo qui est Anglaise et fera mentir par conséquent l’oracle.

Dès lors il n’y aura plus qu’à créer les événements. Ils ne se précipiteront pas et aucun enchaînement ne les fera naître. Le souverain ayant adopté la ballerine comme compagne, Goulache n’aura plus qu’à se faire nommer président. C’est une opinion assurément louable. Comment y parviendra-t-il ? Le fait n’a pas d'importance. Tous les personnages ont accepté la prédiction avec une passivité touchante. Le qui lui est réservé : « Faites-vous danseur ! » lui dit-on, et comme il n’est pas têtu, ce bon prince Mylo, il devient danseur. L’ordonnance se fait alors passer pour le souverain auprès de Viviane, mais on divulgue la vérité à la demi-mondaine. Dès lors, il advient une série d’aventures dont je vous fais grâce. Viviane se donne pour la tante de la ballerine. Celle-ci court en Amérique pour avoir un extrait de naissance. Goulache et Lesky prennent les déguisements les plus divers. Un huissier, qui n’est autre que Goulache camouflé, vient faire des constats la nuit sur les amours du prince. On ne s’occupe pas de la décision de justice qui autorisera le faux officier ministériel à enregistrer ce procès-verbal sur papier timbré. La question n'est pas de savoir si cet acte rédigé par un ministre-faussaire sera valable. Goulache le trouve suffisant pour dénouer la pièce au mieux de ses intérêts et l’opinion de Goulache nous doit suffire.

[Extrait de "Comoedia", 24 octobre 1921]

Critiques et articles de presse
Comoedia 21/10/1921 Avant-première par L R de T.
Comoedia 23/10/1921 Répétition générale par L R de T.
Comoedia 24/10/1921 Critique par Max Viterbo.


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs